Vous avez pris votre courage, et toutes vos possessions à deux mains. Vous êtes motivés pour ce tri que vous appréhendez mais qui vous réjouit d’avance. Et pourtant, au moment de prendre la grande décision de sortir un objet de votre vie, vous coincez. Vous n’arrivez pas à jeter.

Je n'arrive pas à jeter

Jeter, vendre, donner ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, j’aimerais bien que l’on regarde un peu ce qui se cache derrière ce mot. Quand je dis  « jeter », ça ne veut pas nécessairement dire « mettre à la poubelle ». Jeter, ça veut dire que vous sortez l’objet de votre vie. Cela veut dire que cela sort de chez vous. Que ça aille à la poubelle, au recyclage, à donner ou à vendre, considérons que c’est « jeter » de votre vie et de votre espace.

Jeter, ça n’est pas oublier.

Jeter un objet de fait pas de vous une personne ingrate. Vous avez le droit de posséder ce que vous voulez, de la manière dont vous le voulez. Vous êtes responsable et vous êtes capable de prendre des décisions.

Votre mémoire n’est pas liée à vos possessions. Vos souvenirs ne sont pas cachés dans des objets. Tout ça se trouve déjà en vous. Vous ne brisez rien, vous ne négligez pas vos souvenirs.

Si votre maison brûlait demain et que vous perdiez vos objets, perdriez-vous votre mémoire, votre passé ? Non, parce que vous êtes maître de ce qui se trouve en vous.

Jeter sa culpabilité

Vous êtes responsable, mais vous n’êtes pas coupable. Peut-être qu’en achetant telle ou telle chose, vous avez fait une erreur de jugement ? La belle affaire !

Moquez-vous-en ! Moquez-vous de vous-même, avec tendresse et bienveillance. Et apprenez tout ce qu’il y a à apprendre ; peut-être que vous réfléchirez différemment avant de faire rentrer un objet chez vous dorénavant. Décomplexez-vous, vous n’avez rien fait de mal. Rien de grave.

La culpabilité n’est pas un sentiment de compassion ou d’empathie. La culpabilité s’exprime de soi à soi, c’est une notion très narcissique et toxique.

Quelques astuces ?

  • Prenez en photo les objets liés à des souvenirs avant de les laisser partir.
  • Remerciez les objets qui ont joué un rôle
  • Oubliez la valeur financière des objets. Seule la valeur à vos yeux compte.

Marie Kondo explique dans son livre que lorsque l’on a du mal à se séparer d’objet, c’est bien souvent que l’on a un fort attachement au passé ou une peur de l’avenir. On en reparle bientôt !

Prenez soin de vous.

 

Consultant KonMari

« Range, Trie, Aime »

Je n’arrive pas à jeter

3 avis sur « Je n’arrive pas à jeter »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je suis juste là, posez-moi vos questions !